Présentation

Le Cabinet Soins et Vie : une philosophie, une éthique

Qui peut venir ?

 

- Les soins et les conseils sont adaptés à tous, quel que soit votre âge et sont réalisés dans le respect de la sensibilité de chacun.

- En fonction de vos attentes, les aspects scientifiques et empiriques de mes services sont susceptibles de prendre une place différente.

 

 

 

 

 

 

 

  •  

 

Pourquoi venir ?

 

-  Pour tout malaise de vie : pour un complément à la médecine conventionnelle, pour un besoin de développement personnel, de conseils ou de formations.

- Pour une approche globale avec un éventail d'outils thérapeutiques larges et atypiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui suis-je ?

 

- Rebouteux-magnétiseur depuis 2007 et en rapport avec l'ISR, j'ai souvent pratiqué ces disciplines en collaboration avec des ostéopathes.

- Comportementaliste humain, j'ai enseigné la gestion du stress et des émotions, et un niveau avancé de communication et d'analyse à de nombreuses personnes. J'ai aussi présenté des articles et réalisé des conférences sur ces thèmes à travers l'association Mensa France.

- Je m'intéresse à la communication sous toutes ses formes et j'ai notamment suivi une formation de base en Communication NonViolente (CNV).

- Pratiquant de Taï Qi Quan, je réalise des actions de prévention notamment en ergonomie et biomécanique fonctionnelle et je renforce mes suivis par des conseils sur l'hygiène de vie.

- Je suis également praticien en hypnose, certifié de l'école américaine PNLh, international NLP ainsi qu'en hypnose ericksonienne par l'Académie Européenne d'Hypnose.

 

 

Méthode

 

- D'une approche holistique, je vous propose des techniques aux résultats durables : je chercherai avec vous à résoudre les causes profondes de votre problème.

- Ma pratique visera essentiellement à vous faire renouer le lien entre votre corps et votre esprit, entre votre conscient et votre subconscient et à révéler les ressources qui se cachent en vous.

- Pour ceux qui le souhaitent, une approche énergétique et spirituelle peut être entendue. Pour autant, aucune de mes techniques ne soutient ou ne nie de dogmes ou de religions. En aucun cas, je ne me substituerai à votre médecin. Je ne vous donnerai aucun diagnostic ni aucune prescription médicale et je ne vous demanderai jamais de stopper votre traitement médical.

- Je travaille également fréquemment avec de nombreux thérapeutes (ostéopathe, kinésiologue, naturopathe, psychologue, etc...).

 

 

 

Déontologie

 

Voici les points essentiels qui guident ma pratique :

-   Le secret professionnel est une évidence.

- Je vous donnerai toujours les moyens de comprendre les tenants et les aboutissants d'un traitement afin que vous puissiez vous y investir et y participer activement et efficacement.

-   Je vous guiderai toujours vers l'autonomie, dans la mesure de vos possibilités du moment.

-   Je vous invite également à d'abord écouter tout ce qui est dit et proposé pour percevoir si cela vous correspond, afin d'y trouver votre vérité et non la mienne. En ce sens, vous êtes toujours susceptible d'apporter des éléments clés dans votre traitement. L'expression d'avis, d'émotions et de désaccords peut être tout à fait positive et bienvenue.

- Vous êtes libre de garder pour vous toute information que vous estimeriez personnelle. La thérapie n'implique en aucun cas de vous forcer à révéler des faits dont vous ne souhaitez pas parler, ni à faire remonter à votre conscience des éléments qui serait nocifs pour vous en ce moment.

   Cela dit, il est important dans un travail thérapeutique que la communication soit entièrement franche afin que toutes les informations importantes soient échangées et que les changements s'effectuent ainsi en profondeur.

 

-   De mon point de vue, le patient est responsable de sa vie et je lui donnerai toujours la possibilité et la responsabilité de réagir comme il le souhaite face aux informations que le traitement révèlerait. Je dis la vérité intégralement, telle qu'elle est perçue à ce moment précis, sans mensonge blanc. Pour autant, tout ce qui est dit, l'est sans jugement. Il ne s'agit pas de vérité brutale, mais de vérité qui réveille, qui amène à la conscience un fait utile et constructif.

Disciplines pratiquées

 

Le reboutement

 

- Qu'est-ce que le reboutement ?

      Le rebouteux (appelé aussi parfois renoueur ou rebouteur) est simplement un guérisseur soignant ses patients par le toucher de manière intuitive. Il développe principalement son sens kinésique et est à l'écoute des signaux subtils de son corps et de celui du patient.

      Ce faisant, le rebouteux développe des techniques variées, complètes et synergiques. Parfois perdues par le temps et la réputation, certaines approches rebouteuses ont été redécouvertes dans notre culture par l'Asie, d'où on a rapporté notamment le shiatsu, la réflexologie et la digitopuncture qui existent pourtant encore aujourd'hui sous une forme propre dans le reboutement. L'approche thérapeutique de chaque rebouteux dépend des enseignements qu'il a pu avoir et de qui il est. Ainsi, comme un ostéopathe, il peut traiter de manière très directe ou ne sembler qu'apposer les mains, ou sait peut-être adapter ce style en fonction des troubles de son patient. De même, un rebouteux ne maîtrise pas forcément toutes les approches complémentaires, et parfois seulement une partie du reboutement (articulaire, viscéral, etc...).

      Le rebouteux a pu apprendre par une transmission familiale, de maître à élève, ou simplement avoir un don qui se développe au fur et à mesure de sa vie et de sa pratique. Le reboutement a inspiré la création de l'ostéopathie et de l'étiopathie (les étiopathes sont aussi connus sous le nom de "nouveaux rebouteux"). Certains rebouteux connaissent d'ailleurs également des techniques de manipulations équines et canines (et possiblement pour n'importe quel vertébré).

    Le reboutement a cependant continué à exister sous sa forme première car la pratique reste fondamentalement différente de l'ostéopathie. Dans les disciplines précitées, le cadre est l'élément autour duquel tout s'articule : une méthode optimisée est faite selon des principes. En effet, s'il existe des notions essentielles communes, il n'y a pas dans le reboutement de méthodes fixées à l'avance. Cependant, si cette absence de cadre peut effrayer, elle est en fait un réel avantage : le rebouteux se base sur son senti et son intuition pour chaque soin et chaque évaluation et manipulation physique. Il recrée le cadre et la méthode adaptée pour chaque patient à chaque moment. Il s'adapte également au contexte de soins et de vie du patient d'une manière qui lui est propre. Cela signifie concrètement qu'un rebouteux ne fera presque jamais deux fois la même technique, bien qu'il utilise fréquemment des variantes et des mélanges qui lui sont personnels et qui constituent la richesse de sa pratique.


- Qu'est-ce que le reboutement n'est pas ?

      Souvent très mal connu voire confondu avec d'autres thérapies non conventionnelles, le nom de rebouteux a été utilisé souvent de manière très péjorative. Le reboutement ne consiste pas en une influence du patient par des techniques mystiques. Le renoueur n'est pas un gourou, un magicien ni un marabout. Il n'est pas non plus un guérisseur "de campagne" qui improvise des traitements médicaux ou des cataplasmes. Il ne réalise aucun traitement au hasard et s'arrête lorsque le problème dépasse ses compétences. Le rebouteux n'est pas un chiropracteur : la pratique est différente. Il ne s'agit pas non plus d'une brute qui "remet" en force. Le rebouteux n'utilise normalement pas de produits pour soigner, mais certains utilisent une matière grasse (comme du saindoux par exemple) pour les massages ou les échauffements articulaires avant manipulation. De nos jours, il est plus courant que certains utilisent l'aromathérapie ou la phytothérapie en soutien de leur pratique, bien que cela ne soit pas du reboutement à proprement parler.

Les soins énergétiques

Le magnétisme

      Pour celui qui ne connaît pas le magnétisme, il suffit de considérer que les êtres vivants dégagent un champ électromagnétique naturellement. La notion de corps énergétique "invisible" de ce point de vue devient plus explicable. Pour les percevoir et agir sur eux, le magnétiseur doit faire preuve de sensibilité.

     Il était logique, au vu de l'écoute de la majorité des rebouteux envers les signaux subtils du corps, que nombre d'entre eux soient également magnétiseurs. Le magnétiseur utilise traditionnellement des passes magnétiques avec les mains ou le souffle pour faire circuler, rétablir l'équilibre ou purifier l'énergie, entre autre, de son patient.

     Le magnétisme est également utilisé d'une manière particulière dans le cadre du reboutement, par exemple pour des "remises en place" énergétiques qui constituent la pratique du reboutement énergétique. Un magnétisme "passif" émis par les mains du thérapeute apaisent également davantage les douleurs et diminuent les inflammations. L’englobement de l'aura du patient par celui du thérapeute est une autre façon de réaliser un soin complémentaire simultané aux techniques physiques effectuées.

L'apposition des mains

        L'apposition des mains est facilement confondue avec certaines techniques subtiles (notamment le traitement en reboutement ou en ostéopathie crânienne et biodynamique), ou encore avec certains autres soins énergétiques, ou parfois encore mélangée à la religion. Il s'agit d'une forme très particulière de traitement par le toucher (qui existe aussi depuis longtemps sous une autre forme nommée Rei-Ki au Japon). Très puissante, cette technique de la nuit des temps, est connue principalement pour soulager la douleur, mais a en réalité de nombreuses autres applications.

 

Le comportementalisme humain

 

- Qu'est-ce que le comportementalisme ?

     Le comportementaliste humain est un analyste du comportement utilisant les sciences du comportement et les neurosciences. Il observe certains gestes, certaines postures et mimiques afin de cerner l'état émotionnel, les intentions et la véracité des propos de son interlocuteur. Il peut également observer des profils psychiques et comportementaux et s'y adapter. Fondé notamment sur les travaux scientifiques de Paul Ekman, et sur les travaux cliniques et statistiques de Joseph Messinger, le comportementaliste utilise de nombreux enseignements basés notamment sur les principes de la psychologie somatique (psycho-anatomie, morphopsychologie, PNL, etc...).

      Mais c'est principalement sur leur utilisation que le comportementaliste se distingue. En effet, je propose une méthode et des procédures inédites à l'origine de la création du comportementalisme humain. Elles ont pour but de privilégier entre autre l'état de réceptivité, de non-jugement et d'humilité du thérapeute.

 

- Qu'est-ce que le comportementalisme n'est pas ?

      Le comportementaliste n'est pas un mentaliste. Placé en tant que thérapeute, il ne se permet pas d'analyser ce qui pourrait porter atteinte à l'intimité du patient. Il ne trompe ou ne manipule pas et n'utilise aucune technique de lecture froide, qui serait contraire à son but, c'est-à-dire saisir en profondeur qui il a en face de lui. Il ne surveille ni ne juge aucunement chaque geste et postures. Il n'est pas une machine à détecter les mensonges et n'en fait pas une obsession. Son objectif est de rester réceptif, et de pouvoir découvrir de nouvelles pistes de travail thérapeutiques. Bien qu'il puisse également se préoccuper du comportement des animaux, le comportementaliste humain n'est pas un "comportementaliste", qui est un titre associé à l'analyse et le soin du comportement animal.

 

L'hypnose

 

- Qu'est-ce que l'hypnose ?

      L'hypnose est un état où le subconscient se manifeste activement et où le conscient se place en retrait, à l'inverse de l'état le plus habituel que nous connaissons. Pourtant, l'état d'hypnose ne nous est pas étranger. À chaque fois que nous ne voyons pas passer le temps sur une activité, que nous nous endormons, que nous sommes "plongés" dans un livre ou dans nos pensées, ou simplement que nous conduisons " en automatique", nous entrons dans un état modifié de conscience qui nous permet de nous adapter. L'hypnose consiste à amener cet état où le subconscient est "en avant" et où le patient a alors accès à des ressources, des talents et des capacités qui échappaient auparavant à sa conscience. Pour autant, le patient reste en permanence conscient de tout ce qui se passe autour de lui ainsi que de ses propres actions : en effet, c'est l'action combinée du conscient et du subconscient en une seule unité qui permet des changements précieux et en profondeur. L'hypnose est une rencontre avec une facette de vous-même que vous ne connaissez pas. Il s'agit d'une coopération entre le patient et le thérapeute, qui joue le rôle de guide.

      L'hypnose énergétique associe un soin énergétique spécifique à des suggestions, des symboles et des demandes au subconscient, qui va fortifier ou débloquer les énergies du patient.

- Qu'est-ce que l'hypnose n'est pas ?

      L'hypnose pratiquée dans ce cabinet est thérapeutique et non de spectacle. Ce n'est pas un état de faiblesse, il faut du courage pour regarder en soi-même. On ne peut pas hypnotiser un individu réellement contre son gré. De plus, ce n'est pas un état où l'hypnotiseur a tout pouvoir sur le patient. Au contraire, le subconscient du patient le protège. Par exemple, il ne donnera aucune information qu'il n'aurait pas voulu donner consciemment. En outre, si le patient est réceptif aux suggestions dans cet état, il ne l'est que parce qu'il le veut bien. Comme un film qui ne lui plairait pas, il peut "changer de chaîne" voire se lever et s'en aller.

       Pour des raisons éthiques lors d'une séance d'hypnose, le cabinet n'interdit pas un "schéma" ou un "comportement" récurent chez un individu, mais en propose d'autres plus bénéfiques. En ce sens, il ne pratique pas de "soins" anti-symptomatiques qui pourraient avoir des effets secondaires émotionnels ou physiques. De même, certaines pratiques courantes, comme la pose d'un anneau gastrique virtuel ne sont pas utilisées (les troubles alimentaires peuvent être soignés par d'autres moyens). Par exemple, un fumeur pourra ressentir spontanément en son for intérieur ses besoins profonds qui le poussent à fumer et des comportements plus bénéfiques pour les remplir pourront se présenter naturellement à lui, plutôt qu'une interdiction de fumer qui va le frustrer et échouer à long terme (ou le fumeur pourrait se mettre à compenser en mangeant davantage par exemple).

 

L'hygiène de vie

 

- Ergonomie et biomécanique fonctionnelle

      L'ergonomie est relativement connue mais est rarement suivie au quotidien. Souvent apprise professionnellement pour des gestes précis, l'ergonomie n'est pas enseignée sous forme de principes à appliquer dans chaque mouvement. Qui réfléchit à sa manière de prendre un objet et en fait une nouvelle habitude qui épargnera ses articulations ?

      La biomécanique fonctionnelle est abordée dans un aspect concret afin de pouvoir rendre un patient autonome, en comprenant pourquoi il peut ou non faire certains gestes. Avec cette rééducation, et de l'entraînement à l'écoute de son propre corps, le patient a alors tous les outils pour trouver de nouvelles solutions pour devenir indépendant et se mouvoir en toute sécurité.

      Cette discipline peut également s'appliquer dans de nombreux cas particuliers, par exemple permettre une correcte circulation de l'énergie bloquée par une posture inadaptée ou des tensions cachées.

 

- Et bien d'autres éléments préventifs

      De nombreux domaines peuvent être abordés pour l'hygiène de vie pendant la séance, principalement sur l'alimentation, les risques électromagnétiques, le sommeil, etc...

 

Synergie

        Toutes ces disciplines ont pour but une approche globale. Entre elles, elles amènent également à d'autres possibles. Par expérience et constatation, des liens peuvent se faire entre certains symptômes physiques et certains blocages psychiques. Des pistes à ce sujet peuvent être proposées.

 

© 2015 par Fischer Amaury

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now